6 séquelles Disney dont vous ignoriez peut-être l’existence (et qui valent en fait la peine d’être regardées)

Si vous êtes comme moi et que vous avez Disney+, vous vous êtes probablement retrouvé à revoir les cinq mêmes classiques de Disney encore et encore. Bien que j’aime beaucoup La Belle et la Bête, La Petite Sirène et Aladin, il est parfois agréable de sortir des sentiers battus. Alors que je passais des quiz Disney sur zamuztoi.com, j’ai soudainement eu cette idée de génie de regarder les séquelles Disney moins connues.

À ce jour, Disney n’a donné le feu vert qu’à trois suites animées pour des sorties en salles, à savoir Bernard et Bianca au pays des kangourous, Ralph 2.0 et la Reine des neiges II. En vous concentrant uniquement sur les films de sortie en salle, vous risquez de passer à côté de certaines des intrigues les plus folles et les plus ridicules que Disney ait jamais imaginées. Neuf de ces suites méritent d’être visionnées, classées de la meilleure à la moins bonne des entrées, certaines dépassant même l’original (voici en regardant le Roi Lion II : La fierté de Simba).

1. Le Roi Lion II : la fierté de Simba (1998)

Alors que Le Roi Lion a ses racines dans Hamlet, Le Roi Lion II : La fierté de Simba est basé sur Roméo et Juliette. Lorsque la fille de Simba , Kiara, tombe amoureuse de Kovu qui ressemble à Scar, c’est l’enfer. Ce n’est que lorsqu’ils ont pu faire comprendre à leur famille l’erreur de leurs méthodes que les choses ont commencé à changer.

Ce qui rend cette suite intéressante à regarder est que le style d’animation est plutôt conforme à l’original. Si cela ne suffit pas à vous convaincre, Le Roi Lion II contient certaines des meilleures chansons, dont “L’un des nôtres” et “Il vit en toi”, cette dernière étant si bonne qu’elle a été incluse dans l’adaptation scénique.

2. Aladdin et le roi des voleurs (1996)

La deuxième suite d'”Aladin, Aladin et le roi des voleurs” de 1992 suit les préparatifs du mariage d’Aladin et de Jasmine. Pendant la cérémonie, ils sont la cible d’un raid de Cassim, qui s’avère être le père d’Aladin, et des 40 voleurs. Le film suit Aladin alors qu’il infiltre le groupe dans l’espoir de faire sortir son père.

Ce qui rend cette suite meilleure que son prédécesseur, c’est un casting de voix fortes. Bien que l’animation soit similaire à celle de la série télévisée Aladin et serve de finale à la série, l’histoire est inspirée de “Ali Baba et les quarante voleurs” des Mille et une nuits.

3. Dingo et Max 2

Après avoir impressionné son amoureuse Roxanne dans le premier filml, Max termine le lycée et part à l’université. Le seul problème, c’est que son père, Dingo, part à l’université avec lui après avoir été licencié de son travail et découvert qu’il avait besoin d’un diplôme pour poursuivre une autre carrière. Comme vous pouvez vous en douter, le fait d’avoir Dingo comme père ET à l’école avec vous pendant votre première année d’études peut devenir incontrôlable.

4. Le Roi Lion : Hakuna Matata (2004)

 Troisième et dernier film de la trilogie du Roi Lion, Le Roi Lion : Hakuna Matata est basé sur Rosencrantz et Guildenstern sont morts, qui est essentiellement une relecture d’Hamlet à travers les yeux de personnages mineurs. Le Roi Lion : Hakuna Matata est une relecture du premier film à travers les yeux de Timon et de Pumbaa. Il donne également les origines de Timon et sa vie dans une colonie de suricates.

Il est intéressant de voir comment étaient Timon et Pumbaa avant qu’ils ne soient . . . Timon et Pumbaa. Le film commence aussi avec un bop d’enfer appelé “Diggah Tunnah”, c’est-à-dire creuser un tunnel, qui met tout de suite dans l’ambiance.

5. La Belle et la Bête : Le Noël enchanté (1997)

Une suite de Noël à La Belle et la Bête était certainement une voie intéressante pour Disney, mais elle fonctionne. La suite retrace l’histoire du prince Adam avant sa malédiction – qui se déroule pendant l’emprisonnement de Belle mais elle met également en scène un tout nouveau méchant sous la forme d’un organe magique nommé Maestro Forte.

Tout comme les entrées précédentes de cette liste, la plupart des acteurs principaux reviennent pour reprendre leurs rôles du premier film. Vous pouvez également vous attendre à de beaux numéros musicaux, dont ” Aussi Longtemps Qu’il Y Aura Noël “.

6. La Petite Sirène II : Le retour à la mer (2000)

Il s’avère qu’Ariel est l’une des rares princesses de Disney à avoir canoniquement des enfants. Dans La Petite Sirène II : Retour à l’océan, la fille d’Ariel, Mélodie, se sent appelée par l’océan, sans connaître son héritage de sirène. En raison d’une menace de la soeur d’Ursula, Morgana Ariel et Eric ont caché le secret à Mélodie. Grâce à sa détermination, Mélodie se dirige vers la mer et participe involontairement au stratagème de Morgana pour renverser le roi Triton.

Les chansons ne sont peut-être pas aussi étonnantes que l’original, mais nous voyons l’histoire originale de La Petite Sirène se retourner sur sa tête. Bien sûr, Sébastien fait une apparition et fait ce qu’il peut pour essayer d’aider Mélodie à s’intégrer. De plus, Mélodie fait la connaissance d’un mignon petit garçon, qui est en fait son propre Prince Eric.